J'ouvre les yeux, la mer et la lumière me brûlent

J'ouvre les yeux, la mer et la lumière me brûlent jusqu'au fond de mon corps, mais j'aime cela. Je respire, je suis libre. Déjà, je suis portée par le vent, par les vagues. Le voyage a commencé.

Auteur : J.M.G Le Clézio

Thèmes : Voyage

Note Moyenne :

Les commentaires

Suivez-nous sur Facebook