Mais enfin, la véritable tragédie de Faust, ce n'est pas qu'il ait vendu son âme au diable. La véritable tragédie, c'est qu'il n'y a pas de diable pour vous acheter votre âme. Il n'y a pas preneur.

Auteur : Romain Gary

Thèmes : Âme

Note Moyenne :

Les commentaires