Tolérer, c'est prendre sur soi : la tolérance qui prend

Tolérer, c’est prendre sur soi : la tolérance qui prend sur autrui n’en est plus une. Tolérer la souffrance des autres, tolérer l’injustice dont on n’est pas soi-même victime, tolérer l’horreur qui nous épargne, ce n’est plus de la tolérance : c’est de l’égoïsme.

Auteur : André Comte-Sponville

Thèmes : Tolérance Fraternité

Note Moyenne :

Les commentaires

Suivez-nous sur Facebook