Tous les mardis, je donne à dîner à quinze petits

Tous les mardis, je donne à dîner à quinze petits enfants pauvres, choisis parmi les plus indigents de l'île, et ma famille et moi, nous les servons ; je tâche, par là, de faire comprendre l'égalité et la fraternité.

Auteur : Victor Hugo

Thèmes : Famille Fraternité

Note Moyenne :

Les commentaires

Suivez-nous sur Facebook